doctor holding red stethoscope

Quel régime sans résidu adopter avant une coloscopie ?

Un coloscope comprenant une caméra vidéo ou des fibres optiques est inséré dans les voies inférieures pour effectuer une coloscopie, qui est un examen visuel du côlon ou du gros intestin. En raison de la nécessité de vider complètement le côlon de toutes les matières fécales, cet examen se concentre sur le régime sans résidus.

Quelles sont les indications de la coloscopie ?

Les objectifs suivants sont ceux pour lesquels une observation de l’intérieur du gros intestin est nécessaire :

Cela peut vous intéresser : Avant de vous lancer : 5 points importants à connaître sur les piercings

  • Grâce au coloscope, rechercher des polypes ou un cancer, avec la possibilité d’obtenir un échantillon ou une biopsie (et d’envoyer l’échantillon pour analyse au laboratoire d’anatomo-pathologie).
  • Trouver la source d’un saignement ou d’une blessure. Le coloscope permettra au médecin de cautériser le saignement pour l’arrêter.
  • Rechercher les causes profondes d’une diarrhée persistante et inexplicable. Trouver la source de toute douleur à l’estomac qui n’est pas expliquée.
  • Suivre les patients ayant des antécédents de cancer du côlon, de maladie inflammatoire de l’intestin (MII), de polypes ou de colite ulcéreuse, ainsi que ceux ayant des antécédents familiaux de ces maladies, des facteurs de risque ou les deux…

La préparation de l’examen

Les trois phases principales de la préparation à la coloscopie sont les suivantes :

  • Vous devrez vous soumettre à une prise de sang dans un laboratoire d’analyses médicales, car la coloscopie est souvent réalisée en ambulatoire, afin d’évaluer votre coagulation (TP, TCA, INR). En raison de la possibilité de saignement pendant la procédure, la coloscopie peut devoir être reportée si les facteurs de coagulation sont trop faibles.
  • La mise en place d’un régime alimentaire avec peu de fibres et sans résidus empêchera la création de « déchets » qui pourraient interférer avec une coloscopie. On vous donnera une liste d’aliments à éviter, et vous devrez la suivre car les éléments peuvent changer en fonction du médecin qui pratique l’intervention. Vous pouvez toujours utiliser notre liste générale ou notre guide alimentaire pour déterminer si les aliments peuvent être consommés ou non.
  • La veille de l’examen, une préparation colique (entre 2 et 4 litres) doit être administrée afin de débarrasser complètement le côlon de tout résidu final. Il sera important de rester à jeun le jour de l’examen en raison de l’anesthésie. Vous ne pouvez ni manger, ni boire, ni fumer pendant cette période.

Cela peut vous intéresser : ChatGPT & Co peuvent-ils brouiller la frontière entre l’homme et la machine ?